EuroCucina 2014

Écrit par Laurent Feneau on 19 mai 2014. Posted in Salons

20140519 eurocucina-ouvVers le tout technologique ?

Organisée à la fiera de Milan du 8 au 13 avril derniers, la 20e édition du salon EuroCucina remporte son pari et parvient à réunir le meilleur de l’univers de la cuisine pour présenter en avant-première les grandes tendances de demain.

A l’image du salon du meuble de Milan, la 20e édition d’EuroCucina parvient une fois encore à faire le plein. Forte de 128 exposants - dont 35 sur Technology for the kitchen, la partie de l’événement dédié à l’électroménager -, la manifestation réussit en effet à nouveau à réunir les meilleures entreprises italiennes et étrangères du secteur, toutes venues présenter leurs nouveaux produits en avant-première. Vitrine internationale de la cuisine, le salon se fait ainsi le reflet parfait de toutes les tendances du moment. D’Europe à l’Asie, en passant par le continent américain, la cuisine n’est plus seulement la pièce de la maison où l’on prépare et l’on consomme ses repas, mais un lieu désormais dédié à la gastronomie, un espace où l’on célèbre le rite de la convivialité en compagnie de sa famille et de ses amis. Les lignes, formes et volumes des équipements de cette pièce suivent en conséquence cette tendance majeure. L’intérêt de plus en plus grand pour les matériaux naturels - une tendance de ces dernières années - et l’automatisation toujours plus grande des équipements culinaires s’inscrit ainsi dans cette volonté de transformer la cuisine en un espace chaleureux, accueillant et à la fois fonctionnel et technologique.

Bois, aluminium, verre et tutti quanti*

Répartie sur quelque 24 800 mètres carrés, l’offre se décline autour de cette tendance à la fois très “nature” et technologique. Résultat, des cuisines classiques à celles design, en passant par les cuisines en maçonnerie, en métal, bois ou laminé plastique, EuroCucina est force de propositions pour tous les styles et tous les goûts. Au-delà, la cuisine reste à la fois rigoureuse et luxueuse dans ses déclinaisons. Les grandes surfaces de matières formellement parfaites jouent ainsi un rôle de plus en plus important dans le choix des utilisateurs, incluant des essences de bois précieux, des métaux aux traitements spéciaux anti-rayure et antitache, des marbres et des pierres rares. Citons au fil des allées quelques concepts remarquables comme « Vela » de Dante Bonucelli pour Dada intégrant du bois d’eucalyptus avec des nervures disposées à l’horizontale, tandis que G.V. Plazzogna choisit, pour son modèle « Lucrezia 22 » de Cesar, un aluminium avec finitions en titane. Toujours dans cette course aux matériaux inédits, la pro­position « baptisée Artematica » de Gabriele Centazzo pour Valcucine s’inscrit dans une démarche d’éco-durabilité en utilisant un verre 100 % recyclable. Cette tendance écologique se teinte parfois d’une pointe de nostalgie. Certains designers jettent en effet un coup d’œil dans le rétro pour s’inspirer du passé. D’où une certaine attirance pour les détails vintage, comme dans le grand évier de l’ensemble « Soul » de Giuseppe Bavuso pour Ernestomeda, immédiatement « compensé », toutefois, par une innovante technique de laquage des plans en bois utilisant la céramique afin de protéger les meubles en surface. A noter également l’utilisation de bois de noyer équarri et de rouvre vénitien dans les plans de travail en ciment réalisés par l’entreprise Team7.

00000000 cameraVoir les présentations de Yan Martial,
Directeur Marques & Communication
Whirlpool

Ambiance

MIELE - Alexander Lohnherr, Directeur général

20140519 eurocucina-lohnherrUne offre renouvelée à 80 %

Le groupe Miele est sur une progression de 3 à 4 % en 2013 tandis Miele France est sur un trend égal à 2012 en ce qui concerne ses ventes. Sur l’univers professionnel, les équipements n’ont visiblement pas été renouvelés ces derniers mois ; à contrario, le rythme est plus soutenu sur le grand public. La dynamique est particulièrement forte sur la cuisson et notamment sur l’encastrable. D’autant que nous venons de compléter la gamme de fours G6000 par de nouveaux équipements à la fois plus performants et plus simples d’utilisation. Bref, nous nous sommes beaucoup investis sur l’ensemble de notre offre pour laquelle nous avons renouvelé 80 % de nos références. Nous sommes donc particulièrement confiants pour ces prochains mois. Ces nouveautés devraient en effet être très bien reçues en France où le marché cuisson se porte très bien sur sa partie premium et haut de gamme. Le potentiel est d’autant plus grand que nous sommes moins présents sur l’hexagone que sur les autres pays européens. Le marché y est par ailleurs moins mature ; les appareils à forte valeur ajoutée comme le combi vapeur sont par exemple encore peu connus… Au final, notre nouvelle offre devrait nous permettre de franchir une nouvelle étape et de gagner de nouvelles parts de marché. Miele voit d’ailleurs loin. Après cette vague d’innovations qui a monopolisé nos services R&D durant de nombreux mois, nous nous accorderons une pause… Tout en gardant notre dynamisme en termes de marketing. C’est pourquoi nous ambitionnons sur les 8 années prochaines un doublement pu et simple de notre chiffre d’affaires. pdf icon

WHIRLPOOL - Yan Martial, Directeur Marques & Communication

20140519 eurocucina-martialMilan 2014 : une très bonne édition !

Cette édition est un succès avec une bonne fréquentation et des stands très qualitatifs, d’autant que nous bénéficions de 1 000 mètres carrés pour montrer le potentiel de nos deux marques : Whirlpool et Kitchen Aid. A noter que nous proposons également 1 000 autres mètres carrés sur la partie Off d’Eurocucina dans le cadre de la Design Week. Fort de ces deux espaces, l’événement nous permet entre autres de dévoiler en avant-première le design 2015 des différentes gammes Kitchen Aid et de montrer au final que la marque devient - à parts égales avec Whirlpool - incontournable pour tous les cuisinistes de l’hexagone. Côté Whirlpool, nous mettons en avant toutes nos nouveautés, à savoir une gamme complète d’appareils dotés du revêtement Ixelium, nous étendons la distribution du notre innovation phare le four induction, une nouvelle plate forme froid avec réfrigérateurs américains et réfrigérateurs une porte, sans oublier un nouveau concept de lave-vaisselle baptisé « Power Drive », proposant un cycle complet (lavage et séchage) sur une heure. Enfin, nous proposons également au consommateur une solution globale en termes de connectivité, soit une application unique pour tous les types d’appareils électroménagers qui sera disponible début 2015. Au final, l’ensemble de ces innovations nous permet de conforter notre avance sur un marché français sur lequel nous sommes bien positionnés puisque GfK nous place en position de 1er groupe du marché à fin février 2014… pdf icon


FTK remet le couvert

Intégrée à EuroCucina, FTK (Technology For the Kitchen) - situé dans deux des quatre pa­villons d’Eurocucina, les 9 et 11 - propose pour la seconde fois les principales nouveautés technologiques du moment dans l’univers de l’électroménager dédié à la cuisine. A noter toutefois que FTK ne propose pas seulement un panorama de l’offre technologique actuelle en matière de cuisine, mais plutôt une véritable réflexion sur le futur de cette pièce de la maison, tant dans son équipement que son utilisation. L’événement donne par exemple à voir un certain nombre de prototypes particulièrement intéressant. Chez Candy Hoover, le visiteur peut par exemple découvrir une nouvelle génération de fours intégrant une porte à commandes 100 % tactiles. « Il n’y a plus de commandes ou d’interface en façade, toutes les fonctions - marche/arrêt, températures de cuisson, etc. - sont directement accessibles sur la porte vitrée », explique ainsi Blandine Bally, Chef de produits encastrables Rosieres. Et de préciser : « la porte fait également office d’écran vidéo, propose des recettes filmées et guide l’utilisateur pas à pas tout en lançant la cuisson en fin de démonstration ». Malin… Au-delà, les nouvelles gammes de fours présentées sur le salon se distinguent principalement par le niveau de convivialité et de « durabilité » proposé. Le concept MultiCottura 3D de Bosch permet ainsi de cuisiner 3 plats ou 3 menus simultanément, sur trois niveaux, sans mélanger les parfums et les saveurs des différents aliments. Coordonnés à des tables de cuisson, des éviers avec mitigeurs, des hottes et des réfrigérateurs, les fours Franke se font quant à eux particulièrement discrets pour se fondre dans l’environnement de la cuisine tandis que la technologie brevetée Dynamic Cooking Technology (DCT) garantit des temps de cuisson très courts, la suppression de la phase de préchauffage avec par conséquent de substantielles économies d’énergie à la clé…

De la durabilité à la connectivité…

Dans un monde de plus en plus interactif, les appareils électroménagers n’échappent pas à la tendance majeure du moment : la connectivité des équipements. C’est le cas chez Hotpoint-Ariston où la technologie de l’industriel est en mesure de transformer un sim­ple four en un appareil électroménager « connecté » - autrement dit conscient de son milieu et adapté à son utilisateur - mais également chez Candy Hoover. La marque qui avait déjà présenté de nouvelles solutions en termes de connectivité il y a deux ans, franchit un nouveau pas cette année et décline les modes de communication actuels pour proposer de nouvelles interfaces équipement/utilisateur. « Notre nouvelle solution, baptisée Simply Fi, permet de connecter tout l’électroménager de la maison, les équipements de cuisson bien sûr mais également ceux dédiés au lavage, au froid ou à la ventilation ; une application développée sur Android permet ainsi de tout contrôler à distance », commente Julie Viltard, Chef de produits encastrables Candy. Enfin, comme sur le meuble (voir compte rendu), l’utilisation de nouveaux matériaux sur le segment du froid permet de proposer des solutions inédites, tant dans leurs formes que dans leurs fonctionnalités. Smeg, pour sa nouvelle génération de réfrigérateurs par exemple, associe l’acier inox satiné à l’acier inoxydable microbillé - utilisé généralement pour les instruments médicaux en raison de ses propriétés antibactériennes - sur les surfaces intérieures en contact direct avec les aliments. Des éléments en aluminium et d’autres en verre trempé complètent les élégantes parties intérieures, éclairées par plusieurs séries de points Led - latéraux et frontaux - dont la position stratégique permet une parfaite visibilité à l’intérieur des compartiments.

Cuire et réfrigérer : vers le tout-en-un ?

Au-delà, cette édition tend à faire tomber les dernières barrières entre les différents segments du marché de l’électroménager. Cuire et réfrigérer avec le même appareil est ainsi désormais possible. L’équipement baptisé « Freddy » et signé Irinox Home, est par exemple doté de 8 fonctions exclusives dont le refroidissement rapide des aliments chauds jusqu’à + 3 °C afin de les conserver dans le réfrigérateur pendant une semaine, mais également et surtout de la cuisson à basse température des viandes comme des poissons, celle-ci permettant d’en garder toute la tendreté et toute la saveur.  L’édition 2014 d’EuroCucina dessine également les grands traits des équipements de lavage de demain. Ainsi, design et détails sont-ils particulièrement soignés dans les lave-vaisselle encastrables de Siemens, dotés du nouveau système openAssist : il suffit de toucher la porte pour quelle s’ouvre automatiquement. Pratique… Bosch, comme évoqué plus haut, n’est pas en reste cette année. Loin s’en faut… L’industriel présente ainsi ces nouveaux lave-vaisselle nouvellement dotés de… Zeolite**. Kézako ? Tout simplement un minéral qui n’exige pas d’entretien et permet d’obtenir des résultats de séchage optimaux pour toute la vaisselle. Last but not least, le nouveau programme « Glass 40° » garantit un maximum d’éclat, de propreté et de protection pour les verres, tandis que « GlassTray », le panier spécial pour verres à long pied, disponible en option, assure une plus grande stabilité de la vaisselle. Au final, si les nouvelles gammes présentées sur cette seconde édition de FTK sont très variées, elles ont pour point commun de mettre en valeur d’innovants équipements aux performances avancées certes, mais avant tout faciles à utiliser, le tout en faveur de solutions technologiques immédiatement exploitables. De son côté, EuroCucina confirme les grandes tendances de la dernière édition de 2012, à savoir une approche respectueuse de l’environnement pour des meubles de cuisine toujours accompagnés d’un design élégant et sophistiqué, avec parfois un clin d’œil aux styles de vie d’autrefois. C’est par exemple le cas du concept « Sinetempore » pour Valcucine, où les techniques de travail artisanal comme l’entaille, la marqueterie ou encore la pyrographie sont intégrées à une approche contemporaine. Ainsi, à l’instar des tendances du food design, qui mélangent cuisine régionale et cuisine moléculaire, meubles et équipements de cuisine se doivent désormais d’associer la chaleur du passé au tout technologique du futur. Un challenge passionnant…

Laurent Feneau

* et autres matériaux…
** La zéolite clinoptilolite est un minerai naturel issu de roches volcaniques qui possède de fortes
propriétés d’absorption.