Saint-Gobain Glassolutions Pradel

Écrit par Eric Tixier on 21 octobre 2012. Posted in Fabricants

Quand le verre habille un radiateur sèche-serviettes

Grand nom de l'industrie du verre, le groupe Saint-Gobain compte plusieurs départements dédiés à différents marchés spécifiques. Parmi eux, Glassolutions avec, entre autres, la mission de concevoir, de produire et de commercialiser une offre de radiateurs verre, sous la marque Pradel, spécialiste reconnu du miroir. Dernier né, le radiateur sèche-serviettes Pradel, dont la façade en verre se décline en 6 coloris, dont un à effet miroir.
(de gauche à droite) Emmanuel Desesquelles, Responsable de production, Patrice Kleim, Responsable marketing décoration intérieure, et Francesco Giganti, Designer.

Trois professionnels, trois compétences, trois étapes de la vie du sèche-serviettes Pradel : (de gauche à droite) Emmanuel Desesquelles, Responsable de production, Patrice Kleim, Responsable marketing décoration intérieure,
et Francesco Giganti, Designer.


La marque Pradel fait partie du groupe Saint-Gobain via la filiale Saint-Gobain Glassolutions (voir le slide ci-dessous). Avec 40 ans de notoriété et de savoir-faire, Pradel lance de façon continue de nombreuses nouveautés. Parmi ces nouveautés, figure le récent radiateur sèche-serviettes fabriqué en France par la société Aurys, elle aussi filiale Saint-Gobain Glassolutions. À l'origine de la genèse de l’esthétique de ce radiateur si particulier, un designer passionné, Francesco Giganti.

Saint-Gobain et sa filiale Glassolutions

salle de bainsSaint-Gobain figure dans le top 100 des groupes industriels mondiaux. Son effectif avoisine les 200 000 collaborateurs et le groupe est présent dans 54 pays. Si la fabrication du verre fondu constitue son métier historique, son pôle vitrage réunit aujourd'hui 4 entités complémentaires :
• Saint-Gobain Glass. Production des verres de base.
• Saint-Gobain Glassolutions (dont l'une des composantes, Saint-Gobain Spécialités, englobe Aurys et Pradel). Transformation et commercialisation des produits pour le bâtiment, l'isolation, le vitrage et la décoration.
• Saint-Gobain Glass Sekurit. Développement d'activité vers le secteur automobile.
• Saint-Gobain Solar. Solutions pour l'énergie solaire.


Sèche-serviette


Après plus d’un an de recherche et développement, le radiateur sèche-serviettes Pradel a été lancé sur le marché français, décliné en 4 couleurs tendance (blanc, noir, ivoire et vert amande).


Un coup de crayon unique

Dès les premières études sur son futur radiateur sèche-serviettes, Pradel a confié la définition de la dimension esthétique à Francesco Giganti, architecte DPLG, disposant d'une maîtrise d'urbanisme et qui a fait du design sa profession depuis 1984. Spécialiste du design dans l'habitat, l'homme confie : « S'agissant d'un projet nouveau, je suis parti d'une feuille blanche. Puis durant l'année 2007, Pradel a souhaité augmenter la performance du radiateur tout en jouant sur sa finesse. L'idée des ingénieurs d’Aurys a consisté à coller un nouveau dispositif d’éléments chauffants à l'arrière de la surface vitrée afin d'offrir un mode de chauffage à la fois par rayonnement et par convection. Étudié en partenariat entre Aurys et le Cetiat de Lyon, des joncs furent ajoutés à l'arrière, et ce dans le but d'améliorer la circulation de l'air. En effet, ces joncs horizontaux font office de turbulateurs et constituent une vraie nouveauté brevetée par Saint-Gobain.
Par ailleurs, deux autres innovations, initiées par le bureau d’études d’Aurys, caractérisent le produit :
. Premièrement, le fait que la partie verre soit solidarisée avec les autres éléments par collage, à l'image des pare-brise du monde de l'automobile. Le défi étant de concevoir une colle compatible avec la montée en température.
. Deuxièmement, l'intégration des commandes digitales et tactiles. Il a fallu aller jusqu'à l'accomplissement total d'un affichage numérique avec force pictogrammes explicites et mode opératoire intuitif, regroupant l'interrupteur marche/arrêt, les modes hiver et été et la fonction Boost. L’Intégration de ce mode de commande digitale est une nouveauté dans le domaine des radiateurs électriques.
Enfin, les pièces latérales de fixation des barres porte-serviettes ont également bénéficié d'un soin tout particulier dont je suis très satisfait tant le résultat obtenu correspond à nos attentes. Je me tiens toujours à l'avant-garde des tendances de par mon métier et par la visite des principaux salons professionnels en Europe, qui me permettent de suivre, voire d’anticiper les évolutions de tendances et les attentes des différents acteurs du marché. La démarche design a été globale et s’est étendue aussi à la structure du support mural de fixation. IDA a pris en charge par son bureau de Milan la réalisation des premiers prototypes et l’identification de fournisseurs sous-traitants. Pour IDA, le design ne se limite guère à une simple approche stylistique, mais englobe une démarche beaucoup plus large intégrant la faisabilité technique, industrielle et économique des solutions proposées ».

Focus sur la société Pradel

pradel logoFondée en 1977 et rachetée par Saint-Gobain en 2000, la société qui avait pris pour nom en 1997 Pierre Pradel Paris offre notamment une ligne de miroirs décoratifs. Elle fut l'une des premières entreprises à assurer le succès des miroirs autocollants via la distribution auprès des grandes surfaces. Sa notoriété est désormais internationale et la marque bénéficie aujourd'hui de la synergie entre sa créativité identitaire et la force du groupe Saint-Gobain. Elle est ainsi devenue leader du produit miroir commercialisé en GSA et GSB avant de développer d'autres types de produits et des gammes spécialement étudiés pour le négoce professionnel. Son offre large et profonde est placée sous le nom Pradel Mirrors & Glass via des gammes de produits standards et sur-mesure. Chacune des références est étudiée selon plusieurs objectifs que sont l'utilité, l'esthétisme, la qualité durable, la sécurité et le… plaisir !



verre


Le verre arrive sur le site de Glass Solutions Aurys de Carentan sous forme de grandes plaques, puis il est débité en pièces de différentes tailles selon des tracés gravés à la surface et enfin, pour ce qui concerne le radiateur sèche-serviettes Pradel, les façades en verre sont cuites après avoir reçu leur émail.


La maîtrise industrielle

Une fois ce travail de conception abouti en collaboration directe avec divers professionnels spécialistes de la filiale Saint-Gobain Glassolutions, le radiateur sèche-serviettes Pradel passait à l'étape de l'industrialisation. Ainsi, au sein du groupe Saint-Gobain, la fabrication est confiée à Aurys de Saint-Gobain Glassolutions. Basée à Carentan dans la Manche, cette usine a pour mission la production de grandes séries de produits issus de la transformation du verre. Emmanuel Desesquelles, Responsable de production chez Aurys, explique : «  Le verre arrive ici à Carentan sous forme de grandes plaques que nous appelons « plateaux ». Il existe plusieurs dimensions de plateaux, les principales sont 3,21 m par 2,4 m et 3,21 par 6 m. Nous traitons des épaisseurs allant du 2,85 mm au 12 mm et tous ses verres sont issus de l’un des 3 sites producteurs du groupe Saint-Gobain.

assemblage



Au sein de l'usine de Carentan, un atelier assemble les radiateurs sèche-serviettes. À commencer par les éléments à l'arrière de l'appareil par-dessus lesquels l'on colle une coque métallique qui accueille le boîtier de commande électronique. Fin prêt et testé, le radiateur est ensuite emballé.


En 2011, Aurys a traité et transformé 2,5 millions de m2 de verre ! » Et le professionnel des processus industriels de poursuivre : « Cette matière première nous est livrée sur des chevalets. Après déchargement, les plateaux sont dans un premier temps dirigés vers 2 lignes qui tracent les lignes de découpe. Avec une molette en carbure de tungstène puis, selon le jargon du métier, l'on "croque" le verre. C'est-à-dire que les plateaux gravés sont débités par un opérateur qui sépare les pièces selon les tracés effectués par la ligne de découpe. Après la coupe nous façonnons les chants du verre pour les rendre plus esthétiques et surtout moins dangereux. Pour nos radiateurs cette étape est réalisée sur des machines à commande numérique de très grande précision, elles offrent l’avantage d’obtenir un travail parfait avec une qualité de façonnage très soignée. Vient alors le moment de déposer l'émail, nous utilisons pour notre radiateur 2 techniques bien différentes, dans un premier temps nous utilisons la technique du pochoir pour sérigraphier les pictogrammes des touches sensitives, puis dans un second temps nous réalisons la mise à la teinte avec une sorte de rouleau encreur qui dépose l’émail sur toute la surface du verre. Pour parachever cette étape et rendre notre radiateur le plus sûr possible, nous trempons toutes nos façades. La trempe consiste à chauffer le verre à 700 °C puis à le refroidir brusquement, nous obtenons ainsi un verre beaucoup plus résistant, c’est chez nous un vrai savoir-faire, nous avons la capacité de tremper des verres de 2,8 mm d’épaisseur ce qui est assez rare. » Le process se poursuit par le montage de l'électronique propre au radiateur. Cela se fait par collage avec une colle à séchage rapide et qui assure les qualités d'étanchéité du radiateur de type IP24 classe II. La coque métallique est alors ajoutée puis un test de non court-circuit est effectué juste avant de placer l'étiquette inviolable qui scelle définitivement le boîtier électronique. Au global, l'atelier, au sein de l'usine, chargé de la production des radiateurs compte de 3 à 5 personnes en fonction des volumes à produire. Glassolutions Aurys clôt ensuite sa mission en confiant les radiateurs, dûment accompagnés de leurs fiches produits, au site de Gennevilliers (Hauts-de-Seine) qui est en charge des livraisons vers les points de vente de la clientèle.

stockage


Une fois fabriqués à Carentan, les sèche-serviettes transitent par l'entrepôt de Glassolutions implanté à Gennevilliers avant d'être livrés à la clientèle des négoces professionnels et des GSB pour l'essentiel.


La force de la logistique, l'attrait de la salle d'exposition

Le site de Gennevilliers de Glassolutions (racheté en 2000 par Saint-Gobain, voir encadré 2) gère et stocke les 800 à 900 références Pierre Pradel et les 4 500 m2 du bâtiment sont pleinement exploités. Dans le détail, ce sont environ 45 jours de stock qui sont entreposés tous produits confondus. Parmi ceux-ci figurent entre autres, les radiateurs sèche-serviettes. Cela impose le recours à différents moyens de stockage et de conditionnements. « Pierre Pradel procède à Gennevilliers à la préparation de quelque 200 commandes par jour, précise Patrice Kleim, Responsable marketing décoration intérieure. Cela relève principalement de la technique dite du picking, métier premier au sein de notre entrepôt. Contrairement au radiateur, dont 70 % des ventes sont impactées par la saisonnalité qui va de septembre à décembre, les radiateurs sèche-serviettes ont des ventes équilibrées tout au long de l’année.
salle de bainsLes livraisons sont donc programmées très régulièrement soit sur plateforme, soit directement dans les magasins de notre clientèle. Généralement selon un délai d’une semaine pour chaque commande. » A Gennevilliers on complète ce savoir-faire logistique par une compétence marketing, grâce à un outil apprécié des partenaires de la marque Pradel, la salle d'exposition. L'équipe procède à la présentation de linéaires types à l'attention des négoces professionnels et des GSB. Les acheteurs et les chefs de produits mandatés par ces réseaux de distribution connaissent ainsi mieux les gammes et les solutions marketing de Pradel. Patrice Kleim ajoute : « Le plus souvent, cette visite par les équipes de nos partenaires constitue la dernière étape avant la validation de l'implantation de nos gammes en magasins. Nous y montrons en particulier le radiateur sèche-serviettes sous toutes les facettes, qui sont autant d'atouts et d'arguments commerciaux. Son esthétique, ses performances, ses commandes intuitives et tactiles, ses déclinaisons en 3 nouvelles teintes depuis 2012 et qui portent le total à un choix de 6 coloris (le vert amande n'étant plus proposé). » C'est ainsi que le sèche-serviettes Pradel est proposé à la vente dans les linéaires des négoces professionnels et des GSB en noir, en blanc, en ivoire, en gris clair, en gris foncé et en effet miroir. « Nous ne sommes qu'au début d'une grande histoire, conclut Patrice Kleim, et sommes confiants dans un proche avenir d'occuper une place reconnue au cœur du segment des radiateurs verre, dont la part de marché est estimée à 10 % ! »

Éric Tixier