Énergies renouvelables

Écrit par Eric Tixier on 4 octobre 2012. Posted in A la découverte

Qualit’EnR, organisme de qualification spécialiste des énergies renouvelables, a initié la deuxième édition d’une étude réalisée en partenariat avec l’Ifop et explicitement baptisée « Les Français et les énergies renouvelables ». Intérêts, ressentis, appréciations, confiance et autres prédispositions ont ainsi été passés à la loupe afin de mieux comprendre quelle est aujourd’hui la place de ces énergies dans l’esprit des Français.

Qualit’EnR sonde les Français

panneaux photovoltaïques

A l’heure où la Commission de régulation de l’énergie (CRE) annonce la hausse du prix de l’électricité dans une proportion de 30 % d’ici 2016, les Français prennent d’autant mieux conscience de l’opportunité que représentent les énergies renouvelables (EnR) dans leurs foyers. C’est dans ce contexte que Qualit’EnR s’est associé à l’Ifop pour réaliser un baromètre 2012 sur la thématique de la place qu’accordent ces derniers à ces solutions alternatives. Et dès le premier résultat, le ton est donné : pour 93 % des Français, leur intérêt pour les EnR est égal (68 %) ou supérieur (25 %) à celui qu’ils portaient en 2011.
Ce constat est qualifié de spectaculaire et de remarquable par les commanditaires de l’enquête par la voix du Président de Qualit’EnR, André Joffre.

Des motivations financières et  écologiques

Cet intérêt largement renforcé en ce début d’année 2012 plonge ses racines dans trois considérations principales.
D’une part les prix à la hausse des énergies de façon générale. Pour l’heure 6 Français sur 10 déclarent que « depuis un an, le coût des énergies a eu un impact très important » sur l’intérêt qu’ils portent aux énergies renouvelables et l’on passe à plus de 9 Français sur 10 (93 % exactement) si l’on ajoute ceux qui estiment cet impact comme « assez important » ! D’autre part, l’actuel débat autour de l’avenir du nucléaire motive 33 % des interrogés lors de l’enquête à considérer cet élément comme ayant un impact très important et 42 % assez important, soit un total de 75 %. Enfin, troisième sujet jugé impactant, les politiques publiques de soutien ou de promotions des EnR, respectivement 33 et 41 %, soit 1 Français sur 4.

pdf_iconTélécharger l'intégralité de cet article au format pdf.