Collecte et recyclage

on 4 octobre 2012. Posted in A la découverte

La Tournée des Déééglingués en juin ont eu lieu dans plus de 1 000 villes, 101 collectivités de 22 régions… soit plus de 10 millions d’habitants à travers la France. Un événement ludo-pédagogique qui a eu pour vocation d’inciter les Français à la collecte et au recyclage des appareils électriques et électroniques usagés.

Les Déééglingués font leur cirque

acrobates sur scène

Le coup d’envoi de la seconde édition de la Tournée des Déééglingués a été donné le 30 mai dernier par un spectacle de cirque inédit au Cabaret Sauvage à Paris. La célèbre troupe du Cirque Electrique a été choisie pour créer un spectacle sur mesure les Déchets d’Equipements Elec­triques et Electroniques.  Au total 7 artistes, 8 numéros, 50 minutes de spectacle « électrisant » pour sensibiliser les parents et leurs enfants aux comportements à adopter en matière de recyclage. Trapéziste, équilibriste, contorsionniste ont exécuté des numéros spectaculaires sur un ton décalé et humoristique avec des équipements électriques et lampes usagés pour un spectacle de haute voltige. « Le Cirque Electrique s’est imposé comme une évidence pour les éco-organismes DEEE que je représente en tant que président de l’organisme de coordination OCAD3E, confie René-Louis Perrier. Les artistes ont fait preuve d’une grande créativité en s’accaparant notre message pour le sublimer. Ce mélange d’émotion et de sensibilisation permet de porter un regard différent sur la problématique centrale du recyclage ». La Tournée des Déééglingués est une manifestation née de la volonté d’Eco­logic, Eco-systèmes, ERP et Récylum. Les quatre éco-organismes agréés pour la collecte et le recyclage des DEEE sont à l’initiative de cet événement festif et ludo-pédagogique qui a pour vocation d’inciter les Français à donner une seconde vie à leurs équipements électriques usagés. Après un lancement très prometteur en 2011 avec 50 collectivités participantes dans 18 régions de France métropolitaine et DOM, soit plus de 5 millions ciblés, les 4 éco-organismes ont décidé de renouveler cet événement mobilisateur et fédérateur.

scénographieUne mobilisation nationale

La nouvelle édition 2012 de la Tournée des Déééglingués est revenue dans plus de 1 000 villes, 101 collectivités sur 22 régions, DOM compris. Tout au long de la semaine, des actions de sensibilisation ont été proposées aux petits et aux grands en centre-ville, ainsi que dans les déchèteries et magasins pour apprendre dans la bonne humeur, les gestes simples du recyclage des DEEE. Initiée en 2010, la tournée des Déééglingués est une opération nationale qui a pour particularité de mettre à contribution tous les acteurs de la filière DEEE : les éco-organismes, les collectivités locales, les distributeurs et les acteurs de l’Economie Sociale et Solidaire. Le dispositif se compose d’un événement de lancement à Paris suivi d’une tournée dans toute la France. Cet événement est agrémenté d’un dispositif de communication multi supports et multi cibles relayé de manière locale : kits de communication médias et hors médias, partenariats, site internet dédié, réseaux sociaux, application mobile… Concours inter-écoles du plus beau dessin du célèbre « Aspi Robot », sculptures de DEEE créées in situ, numéros de cirque, animations itinérantes...


C’est avec humour que la troupe du Cirque Electrique a mimé les bons gestes à adopter en matière de collecte des équipements électriques et lampes usagés.



scénographieChaque ville a eu la liberté de proposer des animations originales et décalées dans la tonalité des DEEEglingués, faisant vibrer ses habitants pendant une semaine et les invitant à rejoindre massivement la Tournée. Cette année, lee citoyens peuvent aider leur ville à reporter le prix de la collectivité la plus DEEEglinguée de France. Chacune d’entre elles est invitée à participer massivement à ce concours pour placer sa ville dans la course au titre. Un jury, composé des représentants des 4 éco-organismes et d’un membre de la commission d’agrément, décernera le prix. Les villes participantes seront évaluées sur des critères quantitatifs et devront mobiliser le plus grand nombre d’administrés pour collecter le maximum de DEEE durant la semaine. Selon les organisateurs, la difficulté réside dans le « passage à l’acte » due principalement au manque d’information. En effet, nombreuses sont les personnes qui n’ont pas encore repéré le point de collecte situé tout près de chez elles. Pour inciter la population à agir, il convient de lui indiquer, par des moyens adaptés, le rôle qu’elle a à jouer dans la filière des DEEE afin de leur transmettre les enjeux environnementaux : le réemploi, l’élimination des substances dangereuses, le recyclage des matières valorisables, la préservation des ressources, la limitation des risques de pollution. Si la filière de collecte et de recyclage des DEEE est opérationnelle depuis plus de 5 ans en France, son succès repose plus que jamais sur la volonté du consommateur de trier les équipements usagés afin d’enclencher le processus de recyclage. La dernière enquête Sociovision révèle que 40 % des Français jettent encore leurs petits DEEE dans la poubelle ordinaire. L’année 2011 aura montré des signes encourageants, avec une augmentation de collecte, soit 6,9 kg de DEEE collectés. Ainsi, 56 % des Français connaissent le bon geste de tri pour les lampes à économie d’énergie contre 46 % en 2010. Des efforts restent à faire face compte tenu du poids moyen des DEEE directement issus des ménages et assimilés variant entre 16 et 20 kg/hab. Les éco-organismes agréés (Ecologic, Eco-systèmes, ERP et Récylum) ont pour objectif de porter la collecte à 10 kg/habitant par an en 2014. Bien qu’il y ait plus de 17 000 points de collecte en France, nombreuses sont les personnes qui ne les ont pas encore identifiés. C’est dans ce but précis que les 4 éco-organismes ont uni leurs efforts pour créer la Tournée des Déééglingués, une opération ingénieuse pour inciter le grand public à passer à l’action.

Christine Dupuis